Power Letter : BMW M Park

Il était une fois, le BMW M Park, une journée avec les dernières créations du département Motorsport de BMW. De la M2 au X5 M en passant par les M3, M4 et M5, on a pu prendre du plaisir sur route et sur circuit avec « La lettre la plus puissante de l’alphabet ».

Road Trip

Le BMW M Park se tenait sur le circuit de Mornay, une douce coulée d’asphalte dans cet écrin de verdure qu’est le domaine du Château de Mornay, dans la Creuse. L’occasion pour nous d’entamer un petit road-trip au volant d’une Série 7, toute indiquée pour profiter du trajet confortablement. Tout le luxe d’une limousine dans l’air du temps mêlé à la conso maîtrisée d’un coupleux 6 en ligne diesel (30d) et les 320 km sont avalés d’un claquement de doigts.

Un véritable vaisseau amiral cette Série 7

On se chauffe

Arrivés au circuit, le déjeuner est aussi court que bon et on saute rapidement dans les autos à notre disposition pour une boucle routière qui nous mènera sur l’aérodrome de Gueret. Pour ce faire, nous aurons un rutilant X5 M. La réputation dynamique du X5 n’est plus à faire, alors vous imaginez avec un V8 4.4l biturbo de 575ch … Une balle. La facilité qu’a le V8 à catapulter les 2.3 tonnes du SUV est ahurissante et le M5 M vire à plat sans pour autant être inconfortable.

bmw-m-park-63

Une piste d’aérodrome, un X5 M, des idées ?

Arrivés sur l’aérodrome, c’est le moment d’épicer un peu tout ça et de défier son meilleur ennemi X6 M sur une belle séance de 400m départ arrêté. Résultat ? Une quasi égalité à chaque run avec une légère avance pour le X5 M qui aura fait 12.7s avec 5 personnes à bord (et la clim à fond par 35°C) et un superbe 12.4s à 3 ! Pour un SUV, ces valeurs sont juste impressionnantes.

bmw-m-park-64

Une CA-TA-PULTE on vous dit

Le retour au circuit se fera en M5 Pack Compétition. Et là mes amis, c’est carrément un autre monde. Là aussi on a droit au V8 4.4l biturbo de 575ch mais on perd 400 kg et 2 roues motrices ! Le châssis équilibré de la Série 5 encaisse sans problème les 680Nm quand les aides sont branchées mais attention à l’excès d’optimisme quand on prend des libertés sur les béquilles électroniques ! Bestiale cette M5. Ce type de mise en vitesse est plus proche de la supercar que de la grosse berline, ça dépasse l’entendement. Un élastique on vous dit !

De retour au circuit, ambiance …

Le circuit

Retour au circuit et on enchaine directement. Au volant des M4 et M3 Pack Compétition. Un châssis retravaillé, 450ch et un comportement que l’on pourrait qualifier de … joueur. Le 6 en ligne S55 est plein comme un œuf dès les bas fonds du compte-tours et on peu tirer loin, très loin. Il ne s’essouffle jamais et en offre même parfois trop. C’est le cas sur ce petit tracé technique où, par ces températures élevées et avec des pneus qui on déjà fait quelques sessions, on a du mal a faire passer les 550Nm en rang. Ça se bouscule au portillon et l’ESP est vite débordé. L’enlever ? Le temps serait tout de suite plus couvert, si vous voyez ce que je veux dire… Heureusement, l’équilibre général de la berline et du coupé permet de prendre une sacrée dose de fun et de passer un moment mémorable ici, par une belle après-midi de juin, sur ce magnifique domaine.

M3 Compétition ou M2 ??

Le clou du spectacle

Et comme si l’après-midi n’avait pas été assez palpitante, les derniers ateliers circuit se déroulent au volant de la dernière création en date du département Motorsport, j’ai nommé la M2. Comme vous pourrez vous en apercevoir dans la vidéo ou dans notre essai de la belle, cette M2 nous aura régalés de par sa maniabilité, son accessibilité et sa capacité à faire passer ses 370ch et 465Nm (500Nm avec l’overboost) au sol sur le petit circuit (merci le différentiel électronique et les trains roulants des grandes soeurs). De plus, la sonorité émise par le N55 (qui emprunte cependant quelques organes internes du S55) et ses quatre sorties est emprunte d’une saveur particulière, plus lyrique et veloutée que le tonnerre mécanique offert par les M3/M4.

bmw-m-park-24

LA surprise de la journée : la M2 !!

Bon retour !

Le retour sur Paris, au volant de la 330e, nous permet de faire le point sur cette journée un peu extraordinaire. En cumulé, on aura pris en main quelques 2 420 chevaux sauvages, du SUV de course à la bombinette reine de l’agilité, avec à chaque fois un seul point commun, une lettre

VIDEO

PHOTOS