SpeedKore Performance, préparateur américain basé du côté de Port Washington, Wisconsin, a profité du Sema Show 2015 pour présenter la Tantrum. Une Dodge Charger de 1970 à la sauce « Pro Tournig » qui redéfinit carrément les standards de la tendance.

Alors pour ceux qui ne connaissent pas la tendance du Pro Touring, ça consiste à prendre un « Classic » et à le moderniser en lui greffant des éléments actuels. En général, moteur, trains roulants et une partie de l’habitacle y passent. Là, avec cette Charger ’70, SpeedKore a poussé très loin avec un souci du détail hallucinant et des solutions carrément démentes.

s27

Tout d’abord le look. Je vais faire simple. La plus part des éléments de carrosserie sont remplacés pas des homologues en carbone, l’auto est posée sur des roulettes HRE S104s en 19″ à l’avant et 20″ à l’arrière (en 345mm de large à l’arrière). Ensuite, la calandre a été usinée dans un seul block d’alu et équipée de feux full LEDs sur mesure. Pareil pour les feux arrière qui reprennent ceux de la Charger de 2014. Que l’on aime ou pas, il faut reconnaitre le savoir faire. Moi je trouve que ça a grave de la gueule.

s5

A l’intérieur, c’est carbone, alu et alcantara sur mesure (hormis les contre portes empruntées à une marque italienne bien connue des amateurs de corrida) dans un style moderne sans toutefois dénaturer l’habitacle d’origine. La caisse est évidemment arceautée sur mesure.

s21

Allez, sans plus attendre, on passe au plus impressionnant. Le moteur ! Là où beaucoup optent pour un « Crate Engine » Hemi ou LSX ; où certains aventuriers se la tentent sur un V10 de Viper, SpeedKore a choisi de l’inédit ou presque. Présentée comme une première mondiale – mais ça ne l’est pas vraiment -, le préparateur a choisi un V8 à 90° double arbre à came en tête de … 9 litres de cylindrée tout droit sorti de chez Mercury Marine ! Oui, vous avez bien lu, c’est un moteur de bateau de compétition. Alors ce n’est effectivement pas une première sur une auto de route car la marque italienne sus-mentionnée l’avait déjà fait avec un V8 Mercury de 7 litres sur un exemplaire unique du son LM002. Là, le V8 9 litres est gavé – comme si ça ne suffisait pas – par une paire de sèche cheveux de 94mm chacun. Résultat ? 1650ch (?!?). Pour faire passer tout ça au sol, SpeedKore a opté pour une boîte mécanique Tremec T56 à 6 rapports reliée à un pont Ford de 9″, réputé indestructible. Pour arrêter cette bête, la confiance est allée à Baer qui fournit des galettes de 360mm pincées par des étriers 6 pistons aux 4 coins, il faut bien ça.

s22

Voilà pour les grandes lignes, il nous faudrait la journée entière pour vous détailler la liste entière des modifications. Le plus important étant le souci du détail et la qualité de réalisation hors du commun. C’est dingue à quel point l’attention de tout les instants se ressent quand on admire cette superbe réalisation. Une finition de dingue, des idées réfléchies, un savoir faire de mutant pour un « Show Car » qui entre dans le territoire des McLaren P1, Porsche 918 et autres Ferrari LaFerrari. Et si vous en doutez, je vous laisse juger avec les photos ci-dessous. Hallucinant …

PHOTOS