Canon 1Dx Mark II

Le Canon 1Dx Mark II est le remplaçant du reflex numérique professionnel de la marque nippone.

Dans l’univers de la photo comme dans celui de l’automobile, de nombreuses marques sont en compétition pour se tailler la part du lion. Cependant, le monde de la photo professionnelle est dominé par deux marques qui se tirent la bourre.

Le Canon 1Dx Mark II est ce qui se fait de mieux pour concurrencer le monstrueux Nikon D5. Au menu de ce tout nouveau boitier, un max de technologies qui en fait l’arme ultime pour les photographes pro.

Ça commence avec un capteur CMOS plein format (24×36) de 20,2MP qui peuvent paraitre peu, mais selon les professionnels c’est une définition idéale pour un équilibre parfait entre le poids des fichiers, le rendu des détails mais aussi le bruit électronique. Grande première sur un plein format, le capteur est un Dual Pixel AF comme sur le 70D mais en plus poussé. La sensibilité ISO a une plage native de 100 à 51 200 ISO qui peuvent être poussés jusqu’à 409 600 ISO même si on est loin des 3 280 000 ISO du Nikon 5D.

Le boitier du 1Dx Mark II intègre non pas un mais deux processeurs DIGIC 6+ permettant, entre autres, de traiter plus rapidement les fichiers bruts, ainsi qu’un nouveau système de nettoyage de capteur. Il associe une onde ultrasonique à un système de cartographie (grâce au système de pixels morts pour repérer les poussières et les nettoyer direct).

Avec le DIGIC6+, le traitement des images se déroule plus rapidement offrant une plus grande capacité de rafale, 14 i/s jusqu’a 170 photos en RAW, qui peut être poussée jusqu’à 16 i/s en JPEG (un 100m olympique se parcours en moins de 10s, les photographes pourront déclencher en rafale du début à la fin de la course). Pour le stockage de toutes ces images, Canon ne fait pas dans la dentelle, au choix : l’emplacement pour une Compact Flash classique ou un slot pour une CFast 2.0 de SanDisk (vitesse d’écriture de 440 Mbit/s soit trois fois plus rapide que la classique). L’obturateur, quant à lui, est donné pour 400 000 cycles (similaire au D5).

L’écran LCD de 3,2“, avec une définition 1 620 000 points, est tactile mais uniquement en mode vidéo pour la sélection du point pendant le tournage. La vidéo parlons en ! L’enregistrement 4K 60p est de mise après le gros succès du EOS 1D C. Equipé d’une carte CFast 2.0 l’enregistrement peu se faire en 4K Ciné (4 096 x 2 160 px) ou en HDTV 1080 (1 920 x 1 080 px). Pour l’instant pas de 4K TV (3 840 x 2 160 px) plus commune, mais il ne reste plus qu’à espérer une mise à jour pour palier ce manque d’intermédiaire.

La carrosserie du boitier en alliage de magnesium permet de compenser le poids de ses très nombreux composants. Le boitier nu affiche 1.3kg sur la balance malgré des dimensions non négligeables (L x H x P : 158 × 167,6 × 82,6 mm)

Question prix, il ne faut pas oublier que ce 1Dx Mark II est le boitier le plus perfectionné et le plus haut de gamme de l’offre Canon. Pour le boitier nu, il faudra débourser pas moins de 6 300€ mais il reste près de 600€ moins cher que son concurrent au trait rouge.

PHOTOS