Quand on aime les grosses allemandes (pas de mauvais jeux de mots), les Audi RS6 et RS7 Sportback tiennent une place de choix dans l’esprit des amateurs grâce à leur V8 4.0L TFSI du tonnerre. Alors quand on a l’occasion d’essayer en première mondiale les versions performance sur le circuit de Vallelunga, on ne se pas fait prier !

Le tour du proprio

Les Audi RS6 et RS7 Sportback, on connaît. L’une est une Avant, c’est-à-dire un break, l’autre est une Sportback, c’est-à-dire une berline au sérieux penchant coupé. Leur démoniaque V8 4 litres TFSI de 560ch et 700Nm de couple leur a d’ailleurs valu une sacrée réputation d’empêcheuses de tourner en rond chez les super-sportives. Ce matin, sur le parking de l’Autodromo Vallelunga, je me demande à quoi peuvent bien tourner les ingénieurs de chez Audi Sport et quattro GmbH pour nous sortir ces versions performance (oui oui, « p » minuscule, comme pour le « q » de quattro). Ici, on a carrément droit à 605ch et 750Nm – avec l’overboost – pour aller faire joujou avec les 458 Italia sur l’autobahn jusqu’à 280, voire 305 km/h si vous avez coché l’option Pack dynamique plus. Pas donné (11.450€), il comprend cependant les freins céramiques (9500€ à eux seuls), le différentiel quattro sport, le châssis dynamic ride plus et les feux Matrix LED. Ce pack est à mon sens obligatoire.

IMG_2859

Même si les différences sont minimes, elles sont toujours aussi bestiales ces RS6 et RS7

Hormis les jantes spécifiques de 21″ (chaussées en 285/30 sur la RS6 et 275/30 sur la RS7), difficile de faire la différence extérieurement avec les versions « de base ». Les disques acier (les céramiques sont en option) passent au design « pétale » pour économiser du poids (non négligeable en terme de masses non suspendues). Le sceau quattro sous la calandre est de série alors que sur les modèles « classiques » c’est une option, et un pack d’accastillage « Titanium » est proposé. Ah si ! Vous aurez droit à un coloris exclusif, le Bleu Ascari qui sied à merveille à la RS6 d’ailleurs … Voilà, c’est tout.

_DSC0293

De ces échappement sortent des borborygmes de NASCAR …

A l’intérieur, c’est peu ou prou la même chose. Des surpiqures Bleu Ascari spécifiques et des maillages bleus dans le carbone sont disponibles pour les tatillons. On retrouve toujours cet habitacle spacieux et super ergonomique dont la finition est encore une fois hallucinante. Cuir, alcantara, carbone, alu … Tout est de qualité et assemblé avec soin (et des tolérances à l’attomètre). Bien installé dans le siège sport, position de conduite au top, je presse le bouton tout rond et vlan !!!

_DSC0219

RS6 et RS7 partagent quasiment le même intérieur. Le point commun, la finition de dingue …

Sur la piste

Oui, Vlan ! Les papillons étaient restés ouverts sur la RS6 et mes oreilles en ont pris un coup. C’est gras, caverneux, loin du lyrique mais tellement bon … Le meilleur dans tout ça, c’est quand on réalise qu’on est dans un gros break qui a tous les attributs de la parfaite familiale, mais qui, en réalité est plus proche de la NASCAR qu’autre chose. C’est parti. Fin des stands, grosse accélération pour aborder la première courbe sur un léger frein (oui, on va déjà très vite), qui sera avalée comme sur un rail à 150 km/h. Rien ne bouge, l’auto est rivée sur ses appuis et on a l’impression de repousser les limites de la physique. S’en suit une nouvelle grosse accélération sur environ 300 mètres et PAN ! On est déjà à 200 quand on plante les freins. Notre RS6 performance du jour est équipée en céramique. L’attaque est étonnement bonne et on a beau envoyer de la pression, on sent bien qu’on est loin des limites. Double droit, la RS6 prend un peu de roulis et les gommes souffrent mais ça tient fort, très fort même. La suspension RS abaissée de 20mm est idéalement tarée. Je remets les gaz en grand et m’accroche tant bien que mal au cerceau tandis que la voiture me catapulte dans une autre dimension.

_DSC0064

Même avec plus de 2 tonnes sur la balance, la RS6 performance peut en étonner plus d’un sur circuit

Quel grip !! Quelle pêche !! Les 200 km/h ne sont qu’une formalité et les bouts de droit du somptueux circuit de Vallelunga semblent tellement courts qu’on a l’impression d’être dans un – grand – tourniquet. C’est simple, jamais je n’avais vu une auto qui reprenait aussi bien au dessus de 100 km/h. Pas même la Tesla P85D. Gros freinage à presque 230 km/h, les céramiques font le job sans fading et à la tombée des rapports, l’échappement y va de sa ritournelle : « braaap ! pa pa pa … braaaap ! pa pa pa … ». L’auto, certes lourde (2025 kg), ne s’inscrit pas en courbe comme une ballerine mais passe en force et se révèle difficile à suivre. Le différentiel quattro sport envoie 60% de la puissance à l’arrière par défaut ce qui aide en sortie car le sous-virage est superbement maitrisé. Le bilan dynamique est étonnant tant le châssis parvient à juguler parfaitement le les 2 tonnes et la puissance. On pourrait en mettre plus que ça ne le dérangerait pas. Les 605ch sont tous là et les 750Nm lui permettent de faire quasiment jeu égal avec la R8 en relances sur une bonne partie du circuit. Impressionnant. Après 2 séries de 4 tours, il est temps de passer à la RS7.

_DSC0215

Un des avants les plus réussis et intimidants de la production

Pareil me direz vous ? Et bien figurez vous que non. En effet, les deux accélèrent et freinent de la même façon mais j’ai trouvé la RS7 Sportback plus hésitante sur certains enchainements et moins « joueuse ». Je soupçonne les gommes – très légèrement – moins larges et une subtilité dans les réglages de suspensions. Quoi qu’il en soit, cette RS7 est également impressionnante. Ça téléporte dans le moindre bout de droit et ça vous plante les ratiches dans le volant au freinage. En virage, ça passe aussi très fort et l’agrément final singe la grande GT à pédigrée. Une alternative réelle à une Bentley Continental GT V8S ? Peut-être … Pourquoi l’exemple de la Bentley ? C’est simple, elles partagent le même moteur sauf que la RS7 Sportback performance, malgré ses 2005 kg, est plus légère que le coupé britannique et développe 25ch de plus. Grand coupé GT ou berline 5 portes se voulant coupé, le choix peut se révéler difficile.

_DSC0111

Roulis présent mais maîtrisé, bel agrément, la RS7 se veut GT

Bilan

Déjà canons dans leur version « classique », les RS6 et RS7 Sportback se muent en supercars en arborant le blason performance. Un break et une berline de 605ch ? Oui monsieur ! Avec une préférence pour la RS6, en ce qui me concerne, car à mon sens plus dynamique et plus « communicative ». L’avantage avec des autos, est que son daily driver permet de faire joujou avec les supercars, à condition d’avoir 133.700€ pour une RS6 et 142.900 pour la RS7 Sportback. Hors options … Premières livraisons courant janvier 2016.

La Passion :

  • Moteur sensationnel
  • Réglages châssis
  • Polyvalence

La Raison :

  • Tarifs salés
  • Piège à permis
  • Les pneus souffrent

LES CONFIG' CLUBSPORT

La RS6 performance du Billet Auto serait Bleu Sepang ou Bleu Ascai, difficile de se décider avec les jantes 21″ noir brillant (chaussées en 285/30). Question options, entre la peinture, le système B&O, la sellerie cuir étendue avec les plaquages alu/chêne beaufort anthracite et Pack dynamique plus, tout ça nous amène à un faramineux 156.125€ … Ça commence à faire.

Configurez votre RS6 performance ICI

La RS7 Sportback performance du Billet Auto serait Argent Fleuret métallisé et équipée des jantes 21″ noire brillant (chaussées en 275/30). Question options, c’est la même chose que la RS6 hormis les plaquages en bois noir et la sellerie full cuir. Avec les céramiques à 9480€, la douloureuse n’a jamais aussi bien porté son nom : 164.875€ …

Configurez votre RS7 Sportback performance ICI

FICHES TECHNIQUES

Fiche Technique Audi RS6 performance

Dimensions (Longueur/Largeur/hauteur) : 4,98m/1.94m/1.47m

Moteur : 8 cylindres en V bi-turbo essence 3993 cm3

Puissance maxi : 605ch à 6100 tr/min

Couple Maxi :  750Nm à 2500 tr/min

Transmission : Intégrale, boîte auto 8 rapports

Poids à vide (Constructeur) : 2025 kg

Rapport poids/puissance : 3,35 kg/ch

Freinage AV/AR : Disque ventilés / Disques Ventilés (Carbone/Céramique en option)

Roues : 285/30/21

Vitesse maxi : 280 km/h (305 km/h avec Pack Dynamique plus)

0 à 100 km/h : 3,7s

Volume coffre : De 565 à 1680L

Conso mixte(constructeur) : 9,6L/100 km (quasi X3 sur circuit)

CO2 (g/Km) : 223

Tarifs : A partir de 133.700€

Fiche Technique Audi RS7 Sportback performance

Dimensions (Longueur/Largeur/hauteur) : 5,01m/1.91m/1.42m

Moteur : 8 cylindres en V bi-turbo essence 3993 cm3

Puissance maxi : 605ch à 6100 tr/min

Couple Maxi :  750Nm à 2500 tr/min

Transmission : Intégrale, boîte auto 8 rapports

Poids à vide (Constructeur) : 2005 kg

Rapport poids/puissance : 3,31 kg/ch

Freinage AV/AR : Disque ventilés / Disques Ventilés (Carbone/Céramique en option)

Roues : 275/30/21

Vitesse maxi : 280 km/h (305 km/h avec Pack Dynamique plus)

0 à 100 km/h : 3,7s

Volume coffre : De 535 à 1390L

Conso mixte(constructeur) : 9,5L/100 km (quasi X3 sur circuit)

CO2 (g/Km) : 221

Tarifs : A partir de 142.900€

VIDEO

PHOTOS